+33(0)6 52 16 10 80 contact@shiatsuhumainequin.fr

Shiatsu équin

Apporter du bien-être à votre cheval.

Particulièrement bien adapté au cheval

Le cheval, quels que soient sa race, son âge et la discipline pratiquée (course, dressage, obstacles, complet, endurance, voltige, attelage, treck, western, cheval de loisirs), échange et communique avec ses congénères principalement par l’échange tactile. Celui-ci constitue aussi un moyen instinctif de se soulager mutuellement de douleurs ou d’irritations. Le cheval est donc très réceptif aux mains du praticien Shiatsu qui ont sur lui un effet antalgique et apaisant.

Le Shiatsu est l’une des rares techniques qui prenne en compte l’état émotionnel de l’animal en l’aidant à se libérer de ses tensions psychiques tout en favorisant une profonde détente musculaire.

Il constitue un outil de communication précieux qui ouvre des portes vers l’art et la manière de créer et/ou d’approfondir les liens qui unissent le cheval à son cavalier.

Le Shiatsu s’adresse aussi à tous les cavaliers qui désirent avancer harmonieusement avec leur monture, tout en améliorant leur condition physique et en favorisant le lâcher-prise émotionnel.

Le cheval et le cavalier forment un couple intimement lié : le praticien Shiatsu observe souvent que l’état physique et émotionnel du cavalier a tendance à se répercuter sur celui de son cheval. Celui-ci peut alors mettre en place des compensations physiques et devenir l’éponge des émotions négatives d’un cavalier stressé, anxieux ou nerveux, ou bien, à l’inverse, absorber l’attitude zen de son cavalier.

Une séance de Shiatsu à intervalles réguliers apporte de réels bénéfices dans la relation entre le cavalier et son cheval, mais également dans leurs performances et leur collaboration au travail. Le cavalier comme le cheval sont alors à même de mieux recentrer le travail, le cavalier est plus concentré et sa perception sensorielle à l’égard du cheval est plus affinée.

 

Quand faire appel au praticien Shiatsu ?

Idéalement, le Shiatsu intervient de manière PRÉVENTIVE. L’action du Shiatsu vise à prévenir l’apparition de la « maladie » ou de futures blessures et à optimiser les performances du cheval :

  • en détectant les éventuels signes précurseurs de déséquilibres et en rééquilibrant le réseau énergétique dans les méridiens d’acupuncture ;
  • en sollicitant les capacités naturelles d’auto-guérison du cheval ;
  • en stimulant les fonctions d’émonctoire des organes vitaux.

Le Shiatsu est particulièrement bénéfique aux intersaisons (4 à 5 fois par an). Il accompagne aussi le cheval :

  • avant ou pendant une période de débourrage pour le poulain ;
  • au travail pour améliorer sa souplesse et ses allures ainsi que sa conscience corporelle, mais aussi pour le soulager des raideurs musculaires et articulaires ;
  • avant une période de surmenage : compétitions, transport, changement d’écurie ou de propriétaire. En convalescence, le Shiatsu est utilisé pour maintenir un bon moral du cheval et soutenir les différents systèmes de l’organisme ainsi que le tonus musculaire ;
  • quand il est plus âgé pour entretenir la tonicité des muscles et accroître la capacité d’adaptation par rapport à cette nouvelle phase de la vie. Le Shiatsu est un excellent remède contre les douleurs d’arthrose.

 

Comment se déroule une séance ?

La première séance commence par un moment d’échange avec le propriétaire. Cet échange doit permettre au praticien Shiatsu de faire connaissance avec le cheval, de découvrir son contexte de vie, ses habitudes et son caractère et de faire le point sur ses problèmes de santé passés et actuels.
Le Shiatsu est pratiqué sur le cheval pendant 45min/1heure, dans un endroit qui doit être calme et dégagé. Les mains du praticien effectuent une lecture de chaque zone du corps afin de localiser les déséquilibres énergétiques. Ce bilan permet de déterminer les méridiens qui seront traités ainsi que les techniques d’étirements, de rotations, de palper-rouler et/ou de vibrations qui seront associées au traitement Shiatsu.

En fin de séance, un « feed-back » est donné au cavalier/propriétaire du cheval et le praticien propose éventuellement des exercices à pratiquer entre les séances afin de compléter les bénéfices du Shiatsu. Un suivi personnalisé est proposé selon les besoins du cheval : le nombre et le rythme des séances de Shiatsu seront déterminés par le caractère préventif ou curatif de celui-ci.
Cependant, lors de la toute première séance, il est fréquent de proposer plusieurs séances de Shiatsu (en général trois) à une dizaine de jours d’intervalle. En effet, l’expérience montre que, pour garantir un résultat durable et en profondeur, il faut laisser au corps le temps nécessaire pour intégrer les nouveaux messages énergétiques.

Pour quel type d’intervention

Le Shiatsu intervient également en cas de traitement pour soulager un problème aigu ou chronique. Il permet d’agir sur les troubles fonctionnels, émotionnels ou structurels comme :

  • les problèmes pulmonaires, tels que l’essoufflement, l’écoulement nasal, la toux, la bronchite, l’emphysème, les allergies, l’épistaxis ;
  • les problèmes circulatoires et lymphatiques, tels que les engorgements, les molettes, les membres froids, les pâleurs des muqueuses, la fatigue, la récupération difficile après le travail, la lymphangite, la fourbure ;
  • les problèmes musculaires et articulaires, tels que les douleurs dorsales et lombaires, les allures non harmonieuses, les cas où le cheval trébuche facilement, les problèmes d’aplombs, les lourdeurs des membres, le manque de tonus musculaire, les boiteries, les tendinites ;
  • les problèmes cutanés, tels que la transpiration excessive ou par plaques, le poil terne, la peau sèche ou trop grasse, les pellicules, la mauvaise cicatrisation, les démangeaisons, la dermite et les autres problèmes de peau comme les sarcoïdes ou les verrues ;
  • les troubles du transit intestinal, tels que les crottins malodorants, secs, foncés, l’urine chargée, la mauvaise haleine ou la bouche sèche, les diarrhées ou la constipation, les ballonnements, les coliques chroniques ou aiguës ;
  • les problèmes dentaires et les tensions maxillaires;
  • les problèmes d’élimination tels que les problèmes urinaires, la surcharge pondérale ou la perte d’appétit;
  • les troubles du système de reproduction, tels que l’impuissance chez l’étalon, le déséquilibre hormonal chez la jument ;
  • la chute des crins, la pousse lente et irrégulière de la corne, la seime, le défaut d’aplombs.

Recommandations :

Avant la séance : Veillez à ce que le cheval ait récupéré complètement après le travail et qu’il ait eu le temps de digérer sa ration. Il est recommandé d’attendre quelques jours après la vaccination ou le vermifuge avant de lui offrir une séance de Shiatsu.

Après la séance : Il est déconseillé de mettre le cheval au travail ou de prévoir une ferrure/parage ou dentiste le jour même, voir le lendemain d’une séance de Shiatsu.

Contre-indications :

Il n’existe pas de contre-indications à une séance de Shiatsu pour le cheval. Il y a toutefois des mesures de précaution à prendre dans certains cas chez un cheval qui :

  • est fiévreux ;
  • présente des lésions, des plaies ouvertes, une fracture ou qui a subi une intervention chirurgicale ;
  • souffre d’une maladie infectieuse ou dermatologique d’origine fongique comme la teigne ;
  • est sous traitement anti-inflammatoire : les mouvements énergétiques internes sont faussés par le traitement allopathique.

Dans le cas des juments en gestation, compte tenu de la présence de points abortifs, il n’est pas recommandé d’interférer avec l’équilibre du réseau énergétique.

 

Effets secondaires :

Le Shiatsu ne présente aucun effet secondaire dangereux pour le cheval ou le poulain. Selon les besoins de rééquilibrage plus ou moins importants du cheval et la qualité de son énergie vitale, la première séance peut engendrer une « crise de guérison » qui se traduit par une légère aggravation des symptômes dans les 24 à 48 heures qui suivent la séance. Ce n’est qu’ensuite qu’intervient une amélioration durable.

En effet, pour faire face aux douleurs et aux états de mal-être, il est possible que des mécanismes de compensation se soient installés : afin de se protéger, le cheval se construit une carapace qui s’épaissit à chaque traumatisme ou mal-être physique ou émotionnel non évacué. Le Shiatsu va progressivement enlever les différentes couches de compensation par son effet de drainage lymphatique (détoxification du corps) en mobilisant l’énergie vitale du cheval et en sollicitant ses capacités naturelles d’auto-guérison.

Le Shiatsu ne remplace pas le diagnostic vétérinaire. Il renforce l’équilibre général du corps et stimule l’immunité naturelle du cheval en complétant le travail effectué par d’autres professionnels de la santé (vétérinaires, maréchaux ferrants, ostéopathes).

Demande d’information